49, rue de Tanger 75019 Paris France
  • shanata
    Ajouté : il y a 8 années et 10 mois Réponse à : Toutes villes ou autres

    bonjour

    j’aimerais connaitre les orphelinats qui ne demandent pas l’agrément d’adoption français, vu que la kafala n’est pas une adoption.

    je sais qu’à rabat c’est possible mais il parait que c’est long là bas la procédure et on accéde pas à l’orphelinat sans avocat c’est vrai?

    je n’ai pas d’agrément et ne compte pas le faire pour plusieurs raisons qui font que je compte partir sans agrément…j’aimerais donc connaitre les orphelinat qui ne le demandent pas et je sais qu’il y en a

    merci

    FAT91
    Ajouté : il y a 8 années et 10 mois Réponse à : sans agrement

    Bonsoir shanata,

    Bienvenue sur le forum.
    Comme tu le dis la kafala n’est pas une adoption mais l’agrément est exigé par certains orphelinats et certains tribunaux. Cependant, l’agrément te sera bien utile pour les démarches à ton retour en France; on nous met assez de bâtons dans les roues même avec un agrément alors sans c’est pire!
    Patiente encore un peu c’est la fin du week end et tu auras des réponses de personnes ayant fait leur kafala sur rabat ou ailleurs sans agrément.
    Sache une chose, tu ne peux accéder à l’orphelinat, en principe, qu’après autorisation du juge et sur présentation d’un dossier complet. De plus, certains orphelinats peuvent ne pas demander l’agrément mais le juge peut l’exiger donc attention renseigne toi bien avant de te lancer que l’orphelinat et le juge n’exigent pas l’agrément!!

    Pour info : à casa, l’agrément est exigé par l’orphelinat et le juge donc ne pense pas à casa.
    Voilà, je ne t’ai pas apporté les réponses que tu attends mais je te fais patienter:laugh:

    Au plaisir de te lire
    FAT91

    violette
    Ajouté : il y a 8 années et 10 mois Réponse à : sans agrement

    Bpnjour

    Pourquoi ne veux tu pas faire d’agrément a priori ?

    Je te conseille plutôt de le faire: certes ca prend quelques mois de plus, mais au moins tu seras bien préparée par des discussions avec des travailleurs sociaux et un psy à acceuillir un enfant, et en plus ce papier t’aidera dans tes démarches au maroc et surtout au retour en France.

    Certes à Rabat pas besoin d’agrément, mais les démarches y sont plus longues et plus chères qu’ailleurs, puisque tu ne seras pas recue à l’orphelinat sans avocate. De plus il y a beaucoup d’étrangers et il y a une queue pour avoir un enfant. Ailleurs il y a des enfants qui attendent et la présentation sera immédiate et les démarches moins longues.

    Et puis dans d’autres villes comme Casa, Fes, Meknes, Tanger l’agrément sera obligatoire ou quasi obligatoire, surtout si tu es étrangère, car il t’ouvre les portes, il montre que tu es agrémentée par la France donc que l’on peut te faire confiance.

    De toute manière la meilleure manière de te présenter, c’est encore de téléphoner à différents orphelinats, de te présenter et de demander ce qu’ils veulent,

    Amicalement

    violette

    jamel
    Ajouté : il y a 8 années et 10 mois Réponse à : sans agrement

    Bonjour,

    Ayant effectué récemment notre procédure de Kafala judiciaire sur Rabat je voudrais préciser un point important.

    L’accès à l’orphelinat pour l’inscription n’est possible qu’à partir du moment où vous êtes passé devant le juge de la famille qui vous donne le droit ou non de faire une kafala judiciaire. C’est la 1ère audience.

    Le fait d’avoir ou non un avocat ne rentre aucunement en ligne de compte dans l’inscription à l’orphelinat.

    Ensuite, le fait de recourir ou non à un avocat (e) est à la libre appréciation de chacun.

    shanata
    Ajouté : il y a 8 années et 10 mois Réponse à : sans agrement

    merci beaucoup pour vos réponse,

    Il se trouve que je n’ai pas besoin de parler avec une psy pour adopter un enfant ni d’être jugé avec des rapport de psy et ass sociale, le coté psy j’ai déja vu et je n’ai pas envi de revenir en arriére sur mon passé de pma, ma famill etc c’est mon point de vue, je n’essaye de convaincre personne chacun ses choix mais moi des psy et ass qui vont décider si je vais etre mére ou pas et de mon avenir derriere leur bureau climatisé, ça me convient pas personnellement aprés chacun fait comme il veut.ok c’est pour la securité d’un enfant etc mais moi j’ai assez bavé donc stop.

    Aussi, je trouve incohérent que des orphelinat ou des juges demandent l’agrement d’adoption français vu que la kafala n’est pas une adoption, et que beaucoup de monde doivent mentir pour avoir ce document auprés des services sociaux pour partir au maroc …alors que ça n’a aucune valeur juridique en france pour une kafala.

    pour le retour en france on a pas besoin de ce papier pour les demarches de la caf etc …ou le dcem il demande le jugement de kafala,
    donc les deux lois française et marocaine ne sont pas en accord comme le prétend la france, sinon certains consulat ne demanderaient pas l’agrement ça n’a aucun sens ; la france refuse de donner des agrement pour les pays du magrheb et le maroc demande l’agrément??? le juge d’agadir refuse lui l’agrement “adoption de la france” car ça n’a rien avoir avec la kafala à juste titre.

    le maroc fait une enquete social non? donc ça doit suffire juridiquement c’est pas la france qui doit lui dire qui est apte ou pas à faire une “kafala” la preuve certains ont un refus de demande d’adoption apres les 5 ans passé en france, l’enfant a son arrivée a un statut d’immigré quand il arrive en france donc la preuve que “lagrement français” dans le cas des kafalas n’a aucune valeur juridique et l’enfant n’a pas les même droits que les enfants adoptés…enfin bref tout ça est completement bizarre en fait.

    Jamel comment s’est passé ta procédure à Rabat et ils t’ont demandé quels papiers stp? ça a duré combien de temps pour toi sur place? ton enfant avait quel age? merci de me répondre stp

    violette
    Ajouté : il y a 8 années et 10 mois Réponse à : sans agrement

    Shanata

    Tu sais l’arrivée d’un enfant adopté ou mekfoul, ca se prépare psychologiquement aussi car il s’agit de faire place à un enfant qui n’est pas de notre sang, qui n’a pas notre hérédité, qui n’est pas de nos gènes.

    Le fait qu’il te soit difficile de parler de PMA etc est très compréhensible mais en meme temps quand on est dans la douleur, la perte, la souffrance, il n’est pas forcément aisé de faire la place à un autre enfant, en tous cas ca demande aussi de s’ouvrir, d’accepter de réflechir…

    En tous cas si tu refuses agrément et enquête sociale à la fois, dans ce cas il ne te reste que Rabat.

    Ce qui s’appelle “enquête sociale” au maroc est totalement superficiel, on vérifie tes coordonnées, ta feuille de paie et d’impot et c’est tout.

    il y a une info sur un autre post qu’il est en pratique (pas de droit évidemment) impossible d’entrer ou d’avancer à l’orphelinat de Rabat sans l’assistance d’un avocat. Je ne sais plus où se trouvait cette info, c’était écrit par kafala3 je crois, mais j’en avais retenu que tenter une kafala à Rabat sans avocat était réellement périlleux sauf si tu as de la famille ou des amis sur place. De fait l’avocate semble indispensable aussi vu l’affluence au tribunal, les nombreux dossiers en attente dans cette ville etc.

    Voilà aussi pourquoi je conseille d’aller vers d’autres villes car dans un endroit moins fréquenté tu auras un traitement VIP tandis qu’à Rabat tu es parmi des dizaines d’autres kafils…

    Amicalement
    violette

    AbdelJ
    Ajouté : il y a 8 années et 10 mois Réponse à : sans agrement

    bjr shanata,

    C’est vrai que si l’on respecte stricto sensu l’adn même de la kafala, ” l’idée d’avoir un agrément pour une kafala est ridicule”.

    Maintenant en pratique, hélas, cela est un peu différent.

    Perso : recueil d’un nourrisson, sur rabat, en 2009, sans agrément ni même d’enquête sociale, procédure bouclée en 3 mois, ” et encore j’ai fait du tourisme”.

    Actuellement, les délais sont plus longs, pas parce que c’est à rabat, dans d’autres villes aussi, dès lors que tu prends un nourrisson, tu as de fortes chances d’attendre au moins 3 mois pour obtenir un jugement d’abandon, sauf si comme moi tu as la chance d’avoir en enfant avec une demande de jugement abandon déjà enclenché.

    En prescrit : l’agrément effectivement ne devrait concerner que les “adoptions”. mais certains orphelinats au Maroc, et juge demandent l’agrément

    En réel : Pourquoi donc, l’agrément est demandé au Maroc pour une kafala et pas en France “caf, sécu, dcem, etc..”

    Kafala.fr s’est donc “amusé” à poser la question aux différents acteurs de la kafala au maroc?

    Réponse et je cite : ” nous demandons l’agrément car nous avons peur qu’au consulat de France l’agrément vous soient demandé…”

    En clair, il y quelques années, cela était très difficile d’obtenir un visa pour un enfant kafala, pour nous prémunir d’un refus de visa, les marocains se sont passé le mot qu’il fallait demander un agrément.

    Dernières mise à jour, qui n’a pas encore fait le tour de toutes les têtes,

    * circulaire besson délivrée aux consulats de France au Maroc en 2008, ayant comme objectif de faciliter l’obtention du visa, résultat : aucun consulat ne demande l’agrément pour une kafala, cela tombe sous le sens, une kafala n’est pas une adoption au sens propre même si dans nos cœurs ce sont nos enfants

    * 2011 : certains conseils généraux délivrent une enquête sociale pour les kafalas…sauf erreur de ma part, un consulat l’a demandé à kafala3 “riad”

    On nous demande un agrément qui ne nous produit aucun bénéfice en France?

    Oui, on peut le penser, surtout quand je constate que nos chez nos chers adhérents, certains ont un agrément et n’en n’ont pas tirent pas forcément les mêmes facilités, que d’autres qui n’avaient pas d’agrément.

    la question avait le mérite d’etre poser, elle l’a étée, et les réponses peuvent laisser perplexe.

    Mais ce n’est pas si facile, je vous l’accorde.

    Le débat est vraiment posé, et ts les arguments et contre arguments me semble avoir du poid.

    Mais il faudra vraiment clarifier ce point avec les autorités franco-marocaines.

    Les rdv que l’assoc a pris avec des interlocuteurs sérieux en janvier et février vont nous éclairer la vue mais on portera encore quelques temps les lunettes, car c’est loin d’être régler.

    à bientôt et pensez à vous inscrire pour le gouter du 21 janvier 2012…il reste de la place…

    Anonyme
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    Bonsoir,

    je souhaiterais apporter quelques précisions concernant 1°) la kafala à Rabat 2°) l’importance de l’agrément.

    1°) J’ai fait une kafala à Rabat en 2009 et l’agrément était demandé à tous les parents que j’ai rencontrés, français comme suisses ou espagnols. Selon le juge et la directrice de Lalla Meryem, il sert à s’assurer que les postulants répondent à toutes les garanties possibles en termes financiers mais également psychologique, d’autant qu’une fois à l’étranger, le pouvoir des autorités marocaines est limité pour veiller au bien-être de l’enfant. D’autre part, il n’y a nul bsoin d’un avocat pour entrer en contact avec l’orphelinat. En revanche, il faut avoir passé la 1ère audience devant le juge pour avoir l’autorisation qu’un enfant soit présenté par l’orphelinat.

    2°) Je ne vais pas revenir sur le fait que la période de l’agrément permet de réfléchir sur ses choix, etc… Ce qui me semble important à préciser, c’est que nous sommes de nombreux parents à lutter auprès des autorités publiques pour que nos enfants en France bénéficie des mêmes droits que les enfants adoptés (nationalité, adoption, droits sociaux, congés adoption, etc…). Le fait d’accepter d’avoir un agrément montre la maturité et le sérieux d’une démarche de parents qui souhaitent s’engager à vie et officialiser le lien qui les lient à leurs enfants. La multiplication de kafala sans agrément, de kafala adoulaire et de petits arrangements à la limite de la légalité ne peut que nuire à notre combat et à notre crédibilité. La kafala est déjà victime de nombreux a priori, en partie dûs à des abus et à des maltraitances d’enfants arrivés en France sous kafala. Nous tentons de sensibiliser les parlementaires aux droits de nos enfants et les détournements de procédures ne peuvent qu’être contre-productifs. On ne va pas chercher un enfant au Maroc, comme on irait acheter des DVD à Derb Ghallef.
    Je suis désolée si je suis un peu “dure” mais j’ai suffisamment vécue au Maroc pour ne plus supporter les passe-droits, la corruption et le contournement de la loi. Au Maroc même, de nombreux kafils se battent pour faire avancer également les droits de leurs enfants, nous nous devons de suivre leur exemple. Et puis que dirons nous à nos enfants ? Les questions arrivent vite, et il faut être droit dans ses bottes pour leur répondre, pour que toute la vérité puisse être dite en toute transparence.

    Bonne année à tous !

    bassmala
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    bonjour oumakram

    La multiplication de kafala sans agrément, de kafala adoulaire et de petits arrangements à la limite de la légalité ne peut que nuire à notre combat et à notre crédibilité.????

    c est grave ce que tu dis!!!!!!!
    tu trouve que mentir pour obtenir l agrémént pour adoption c est ètre crédible vis à vis de la kafala et de la loi???

    oumakram j ai fais ma kafala sans agrémént et je ne le regrette absolument pas au contraire j ai respecter la loi vu que avant d entamer ma kafala j avais écris au CG pour obtenir un agrémént pour kafala ils m ont répondu qu il n n’existait pas d agrément pour kafala je le savais mais je voulais avoir le coeur net tu vas me dire qu il ne fallait pas dire kafala mais adoption
    mais moi je sais que l’adoption est interdite par la loi marocaine et la kafala ne peut en aucun cas être transformée en adoption (article 370 du code civil) .
    et mon fils a eut les mèmes droits que les autres enfants rentré en france avec agrément et aucuns des organisme français ne m a réclamer l agrémént .
    je ne vois pas pourquoi au Maroc on le demande vu que la loi l interdit.

    tu sais pour ma kafala on m a demander l agrémént la bas mais comme je connais mes droits en tant que marocaine musulmane
    je n ai eu aucun mal a convaincre le president de l orphelinat il suffit de connaitre ces droits.

    tu dis que l agrément nous nous permet de réflichir ???? tu sais l agrémént dure 9 mois tout au plus 12 mois
    moi et mon mari on en a réfflichit pendant deux ans .

    je pense qu il ne faut pas juger les gens qui ne veulent pas faire l agrément dis toi que peut ètre qu ils ont trop réfflichit et trop attendu…

    pour la corruption et le contournement de la loi au maroc ce n est pas en ayant l agrémént que ça va changer quelques choses il suffit de lire certains parcours de nos kafils et kafilas .
    au contraire c est ceux qui le réclame qui sont hors la loi.

    AbdelJ
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    Salam oumakram,

    Je me dois de me présenter avant de te répondre, abdel j, papa de eliess “makfoul”, et accessoirement le président co-fondateur de l’assoc kafala.fr.

    Ton post, j’en suis certain, part d’un bon sentiment, comme la plupart des posts se trouvant sur nos forums, et je m’en réjouis.

    Ceci dit, je partage un peu l’avis de basmala, donc pas forcément ton avis.

    Tu indiques que sur rabat l’agrément est demandé , aux français, espagnols, suisses, etc…

    A savoir, les espagnols et les suisses, voient leur kafala reconnu de plein droit dans leur pays respectif, les organismes sociaux sont donc bien au fait de la procédure kafala, contrairement à notre “chère” France.

    Ils partent donc avec un bonus.

    Il n’y a qu’a parcourir les posts, et tu t’apercevras que dans chaque département, en france, la kafala prend une interprétation différente, d’où le “mensonge” que certains couples s’infligent vis à vis de certaines assistantes sociales pour demander un agrément pour une kafala, je ne crois pas que “psychologiquement” se soit très sain.

    Pour revenir à Rabat, tu dis que la directrice du centre demande un agrément, oui par “reflex” elle le demande à tous, maintenant, depuis 2009, j’ai du “parrainer” une bonne poignée de couples qui sont partis faire une kafala sur rabat “sans agrément”, tous sont revenus avec un enfant, il suffit de faire un rappel de la loi à la directrice du centre, et “finis l’agrément”

    La directrice Mme A….., je la connais personnellement, et je l’ai encore vu au salon de la petite enfance sur Casablanca, et je peux vous assurer qu’elle n’exige pas l’agrément, pas plus que ce que devrait faire ts les organismes au Maroc, et ce, afin de respecter la loi actuelle.

    En France, aucune structure ne m’a demandé l’agrément.

    Il est délicat de penser que les couples ayant un agrément sont plus solides psychologiquement que les autres, je demande à tous de prendre garde à éviter le “complexe de supériorité” car en effet, quand je m’attarde sur certains posts, on flirt avec ce complexe.

    Je crois que l’on se trompe d’adversaire et qu’il ne faut pas gaspiller notre énergie dans cette direction mais plutôt d’agir en sorte que l’état comme la France reconnaisse de plein droit la kafala, et à ce moment, l’agrément prendra toute sa splendeur j’en suis sur.

    Te parles de corruption, etc…, j’ai vraiment du mal à établir un lien entre “ne pas avoir un agrément” et la corruption, j’ai fait ma kafala sans agrément, j’en ai bavé comme tous, je ne crois pas avoir profiter ou abuser de tel ou tel système, et je te garantis que je n’ai pas eu de passe droit. En disant cela tu risques de porter atteinte aux couples qui en bavent, même sans agrément…

    respectueusement abdel j

    Anonyme
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    Bonjour Abdel et Basmala,

    je suis désolée si mon post vous a choqué. Mon propos n’était pas de faire la leçon à quiconque.
    Et je ne pense pas avoir de complexe de supériorité, d’autant plus que je n’ai pas fait la kafala avec un agrément ! Pour la simple et bonne raison de j’étais résidente au Maroc, et que j’ai donc suivi la procédure appliquée aux Marocains du Maroc.
    Et franchement, j’aurai préféré suivre une procédure d’agrément, car l’enquête sociale à laquelle j’ai eu droit est une vaste fumisterie. L’entretien social a duré 15 mn, durant lequel on s’est contenté de me demander mes bulletins de salaires et le bail de mon appartement. Aucun entretien psychologique. La police et le ministère des affaires religieuses n’ont pas daigné me convoquer malgré les relances du juge.
    Je ne défends pas l’obtention de l’agrément par excès de formalisme, mais afin que les juges au Maroc puissent avoir un avis suffisamment informé sur la situation sociale et financière des futurs parents et sur leurs motivations personnelles. En tous les cas, tant qu’il n’existera pas au Maroc une véritable enquête. Je sais que cela ne se passe pas toujours ainsi, et tant mieux pour les enfants, mais si cela existe parfois, je trouve que cela représente un danger potentiel pour les enfants. Évidemment sur ce site, et d’autres consacrés aux parents kafils, nous sommes tous des parents soucieux du bonheur de nos enfants, mais une telle légèreté dans l’enquête sociale peut être la porte ouverte à de graves dérives. Et je reprécise que je ne parle absolument pas des personnes qui sont sur ce site.
    La loi de 2002 fut une immense avancée pour les enfants abandonnés et l’encadrement de la kafala, mais il ne faut pas se cacher les yeux, il y a encore de nombreux abus. Aussi, je pense, et c’est un avis tout à fait personnelle que le maximum de garantie doit être demandé aux futurs parents. Et à ce jour, je ne vois que l’agrément du côté français pour apporter ces garanties. Il est très difficile aux autorités marocaines d’évaluer le sérieux du projet des futurs parents et de leur “moralité” en quelques semaines, quand ce n’est pas moins.
    Enfin, d’un autre point de vue, de nombreux parents dont je suis, souhaite adopter légalement leurs enfants en France et mène actuellement une campagne de “lobbying” pour aller dans ce sens. Je respecte le choix des parents qui ne souhaitent faire une adoption plénière par conviction religieuse. Mais quoi qu’il en soit notre combat servira à tous, puisqu’il vise à homogénéiser le traitement juridique du statut de nos enfants, quel que soit nos lieux de résidence, à faire réduire le délai de résidence pour l’obtention de la nationalité française. Pour nous qui souhaitons aboutir à une adoption, l’obtention de l’agrément est une preuve, parmi d’autres comme le tanzil, la concordance du nom, que notre démarche s’apparente dans les faits à une adoption (simple ou plénière) et que le droit français doit prendre en compte cette réalité. Pour rappel, jusqu’en 2001, les tribunaux français accordaient des adoptions à des enfants recueillis sous kafala, avec le consentement tacite des autorités marocaines (tout comme en Espagne actuellement). Et ces mêmes autorités savent pertinemment que certains parents français vont pouvoir adopter légalement les enfants, une fois la nationalité française acquise.

    Voilà, j’espère avoir exprimé mon point de vue de manière moins épidermique.
    En fait ce qui me met mal à l’aise, c’est que malgré toute l’honnêteté de vos propos et la sincérité de vos démarches empreintes d’un réel amour pour vos enfants, le fait de clamer qu’à Rabat ou ailleurs, l’on peut accueillir des enfants sans agrément, et donc à mon sens en se passant d’une véritable enquête, pourrait faire croire à certains parents ou personnes mal intentionnées, qu’au Maroc, on peut avoir un enfant très facilement.
    Je ne doute pas un instant des difficultés que certains ont pu rencontrer dans leurs démarches. Mais il me semble que nous sommes prêts à tout, ou presque, pour vivre avec nos enfants. En ne nous soumettant pas à la procédure de l’agrément, nous acceptons que nos enfants soient considérés comme des “sous-adoptés” et que la suspicion perdure en France sur la sincérité de notre démarche.
    Je n’oblige personne à être d’accord avec moi, mais j’exprime aussi un point de vue que d’autres parents partagent.

    Je ne doute pas que sur un certain nombre de points relatifs aux droits et au statut de nos enfants, nous pourrons nous rejoindre pour faire avancer les choses auprès des autorités françaises, braquées sur une conception extrêmement restrictive de la Convention internationale de l’enfant, et qui de plus, place le débat dans le cadre politique de la polémique sur l’immigration, ce qui n’arrange pas nos affaires !
    Et je sais, de par mon ancienne activité professionnelle au Maroc, qu’une réflexion est également engagée pour tenter d’atténuer le gap entre la législation française et la législation marocaine, car finalement la seule chose qui bloque c’est le mot “adoption”, car dans les faits au Maroc, nos enfants ont bien plus de droits qu’en France.

    En espérant avoir dissipé un doute sur mes propos, et en espérant n’avoir blessé personne, je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’années.

    violette
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    Bonjour à tous,

    A vrai dire je ne comprends pas l’attitude des fondateurs de kafala.fr à répéter tout le temps “la kafala n’est pas une adoption”. Car en vérité, rien ne vous distingue de “vrais” adoptants qui font des démarches dans d’autres pays :)

    En effet c’est bien pour avoir des enfants et non pas aider un orphelin qui ne sera jamais partie de votre famille que vous faites vos kafalas. Vous dites bien “mon fils, ma fille” et vos enfants vous appellent bien “papa et maman” ! Vous ferez sans doute tous a minima une adoption simple et pour d’autres une adoption plénière dès que la loi vous le permettra. Donc POURQUOI clamer sans cesse que la kafala n’est pas une adoption???
    A quoi cela vous amène t il?

    Pour l’agrément, certes au MAroc il n’y a pas d’agrément, d’ailleurs c’est fort regrettable, il n’y a qu’à voir la tragédie des petites bonnes pour comprendre en quoi ca serait urgent d’en créer un ! MAis pour ce qui est des kafils venant de France, demander la création d’une “enquête sociale pour kafala” ou “agrément pour kafala” différent de l’agrément général au prétexte “que la kafala n’est pas une adoption” me semble une pirouette dangereuse : en effet accueilliir un enfant par kafala ou par adoption demande exactement les mêmes qualités parentales, c’est la MEME relation qui s’établit entre les enfants et les parents. Et heureusement!

    Si la seule chose que vous réclamez comme différente, c’est de dire ses origiines à votre enfant (et vous voyez c’est bien VOTRE ENFANT), alors sachez que lorsqu’on passe l’agrément, une des premières choses qu’on explique aux adoptants c’est l’importance de toujours dire la vérité à leurs enfants adoptés sur leur origine. Il y a longtemps qu’on ne cache plus l’adoption aux enfants !

    Alors pourquoi demander à l’Etat francais de faire une procédure à part, je ne comprends pas ??

    D’autre part il y a des adoptants qui envisagent une procédure dans d’autres pays d’adoption et/ou une kafala, et fnissent par se décider après avoir eu l’agrément ou avoir fait des recherches sur les différentes options posibles. A quoi cela rimerait il d’exiger d’eux un document différent???

    Enfin, pour la simple stragégie, tout cela me semble nuisible à la reconnaissance de la kafala par les autorités francaises. Déjà que le climat politique est mauvais (Guéant et autres Marine le Pen etc), la situation s’est détériorée depuis 2006 et l’impossibilité de demander une adoption avant la nationalité francaise, qui prend 5 ans.

    Encore une fois le fait que le pays d’origine ne confère pas une adoption n’est pas particulier au Maroc et à l’Algérie: c’est le cas des enfants “confiés” par différents systèmes de tutelle, délégation d’autorité parentale, décisions administratives et non judiciaires etc dans bien d’autres pays qui ne font pas sur place de jugement d’adoption: Inde, Népal, thailande, Haiti, certains pays d’Afrique, la Slovaquie même au coeur de l’Europe… ou Tahiti, territoire francais même qui pratique la délégation d’autorité parentale directe de parent à parent selon le droit coutumier reconnu par la France !

    MAis pour tous ces pays, l’attente de 5 ans et l’obtention de la nationalité francais AVANT l’adoption ne sont pas exigés… C’est là qu’on tombe sur une certaine politique raciste et discriminatoire de la France quant à nos enfants. Que nous voulons d’ailleurs tous changer !

    Enfin si l’on justifie tout cela par le droit islamique, ca ne tient pas debout puisqu’on voit que les enfants marocains sont rapidement adoptés en Espagne, Suisse, Belgique, USA etc.

    Bref personnellement j’aimerais bien qu’on s’investisse tous ensemble dans une campagne de lettres aux députés etc, mais avant de faire cela il faudrait se mettre d’accord sur ce qu’on demande. Et il me semble important, au lieu de creuser les différences avec l ‘adoption internationale , de les aplanir.

    Car comment demander les mêmes droits que pour les enfants adoptés, si l’on ne cesse de dire que la kafala n’est pas une adoption?

    Comment demander les mêmes droits pour les kafils, si on les représente uniquement comme une catégorie limitée aux MRE? Le Maroc accepte bien d’autres personnes comme kafils et vous créez par là une scission bien inutile ?

    Au passage, pourquoi toujours parler de “couples” de kafils alors que le Maroc accepte aussi les femmes célibataires et qu’elles sont même nombreuses sur ce forum ???

    Il me semble que pour gagner notre combat, la seule solution qui “marche”, c’est au contraire de rassembler tout le monde, de bien se démarquer des kafalas intrafamiliales, et adoulaires qui elles sont des DAP ou tutelles, et au contraire argumenter que la kafala d’un enfant orphelin, abandonné, kafala judiciaire a vocation à devenir une adoption, qu’elle concerne un vaste spectre d’adoptants, en laissant le détail simple ou plénière au choix des parents kafils.

    Amicalement
    violette

    admin
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    Bonjour,

    Pour ma part je ne considère pas du tous la Kafala comme une adoption.

    Désolé, violette mais je respecte pour ma part la Kafala tel qu’elle islamiquement et moralement sans lien de filiation et je compte le dire a “mon enfant” Oui je peux dire mon enfant car je suis responsable physiquement et moralement de cet enfant.

    Maintenant le but de Kafala.fr n’est pas de satisfaire des convictions religieuses, mais de faire respecter les principes de la Kafala telle qu’elle !

    Notre but n’est pas de trouver des désaccords, ou une solution plus simple et plus rapide que l’adoption, mais de faire reconnaître et valoir ses droits avec une Kafala Judiciaire et de partager nos expériences dans cette aventure qu’on a choisi qu’est la Kafala !

    Si on choisi cette voie alors respectons la !

    Pour ceux qui ne sont pas d’accord la solution et simple, tournez vous vers l’adoption internationale !

    pato
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    Bonjour,

    Les dames ont raison,
    Vous êtes intolérants et rigides.
    La kafala c’est trop facile, un bébé en 4 mois et sans contrôle , y a aucun pays qui offre ça
    Oubliez pas que notre FRANCE est laique donc pas de statut kafala

    J ai bien aimé les remarques des dames

    admin
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    Bonjour Pato !

    Quote:
    Les dames ont raison, Vous êtes intolérants et rigides.

    Qui est ce qui est intolérant ? Et qui ne tolère pas la Kafala ???
    Rappelons qu’on cherche des enfants au Maroc donc il est normal de respecter la loi du pays qui attribu ces enfants !!!

    Quote:
    La Kafala c’est trop facile, un bébé en 4 mois et sans contrôle, y a aucun pays qui offre ça, Oubliez pas que notre FRANCE est laïque donc pas de statut Kafala

    Là excuse moi mais je ne comprend pas ton raisonnement, si tu cherche quelque chose de plus difficile, effectivement tourne toi vers l’adoption internationale, si tu est là (sur le site), c’est que tu as fait des recherches sur la Kafala justement parce que c’est plus rapide !

    Pourquoi beaucoup de personnes profitent de ce système pour ensuite cracher dans la soupe dessus après ! (une fois rentré en France).
    La France et un pays laïque effectivement néanmoins elle respect la Kafala judiciaire, la preuve c’est qu’il n’y a jamais de problème avec ce type de Kafala pour l’obtention du visa long séjour par les consulats de France au Maroc, une autre preuve écrite est la circulaire du 11 juin 2010 !

    Extrait de la circulaire : “La décision de kafala, dès lors qu’elle a été régulièrement prise par l’autorité publique, a vocation à être reconnue de plein droit en France, sans qu’une procédure d’exequatur soit nécessaire. La personne investie de la kafala (le kafil) est considérée comme exerçant l’autorité parentale sur l’enfant.”

    Pourquoi voulez vous modifier ce statut ? Notre combat c’est de faire respecter ces écrits car ils existent !

    La France accepte la Kafala et la respecte comme une Kafala et non comme une adoption car c’est différent !!!

    C’est vous qui êtes intolérant et irrespectueux !!!

    Quote:
    J ai bien aimé les remarques des dames

    Le but n’est pas d’être d’accord ou non, chacun à droit de donner son avis, j’ai tout simplement donné le mien qui est personnel, les consulats Français nous donne bien des visas long séjour et une fois ici les instituions françaises nous mettent des bâtons dans les roues … même eux ne semblent pas être d’accord !

    Je suis pour le débat tant qu’il est constructif !

    PS Pato : Tu aurai pu commencer à te présenter dans la rubrique présentation afin de partager ton expérience cela aurai certainement profiter à tous !
    Un des buts du site et en effet de créer une structure d’échanges, d’expériences, d’écoute et de conseils à destination des familles.

    Tu n’est pas le seul, beaucoup de personnes sont inscrites et ne partage leurs expériences pas je trouve ça vraiment dommage.

    aichamama
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    iBonsoir,
    moi j’ai une question et surtout une inquiétude:
    si on ne fait ni adoption simple, ni adoption plénière que se passe t il pour ton enfant si le ou les kafils viennent à disparaitre avant la majorité? il est renvoyé au maroc? va dans un foyer? une adoption au moins simple le protégerai peut être pour qu’il reste au sein de notre famille?
    d’autre part si les kafils divorcent , à qui est confié l’enfant? les deux kafils ont-ils les mêmes droits que des parents?
    Merci si on peut m’éclairer car pour moi le plus important est le bien être, la sécurité et l’avenir de mon enfant en cas de drame familial pour qu’il soit protégé au maximum.

    admin
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    Il y a une solution pour ton inquiétude, c’est le conseil de famille.

    C’est effectivement très important ! Sache que même si tu souhaite faire une adoption par la suite, tu doit te poser la question, que ferais tu si il se passe quelque chose entre temps ? pendant la période des 5 ans avant de commencer tes démarches d’adoption ? c’est pour cela qu’il existe le conseil de famille qui désigne d’autre tuteurs en cas de problème.

    Si les liens de mariage viennent à se rompre entre les époux assurant la kafala, le juge des tutelles ordonne, à la demande du mari ou de la femme, de maintenir la kafala en la confiant à l’une des deux parties.

    loi n°15-01 relative à la prise en charge des enfants abandonnés, qui a été promulguée par le Dahir n° 1-02-172 du 13 juin 2002.

    aichamama
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    merci admin,
    on a rencontré le juge des tutelles qui nous a dit que le conseil de famille n’était utile que quand l’enfant français au bout de 5 ans si on voulait l’adoption, on est déjà ses tuteurs légaux par la kafala reconnue en France, même avec un conseil de famille effectué avant la demande de nationalité française, il ne servira à rien car l’enfant sous la loi marocaine pendant 5 ans.
    Son avenir est incertain si on venait à disparaitre tous les deux, d’ou l’importance d’obtenir la nationailité bcp plus vite que 5 ans.
    Le conseil de famille français malheureusement ne protège pas tant que l’enfant est marocain et dépend du juge de tutelles sur qui tu tombes.
    dans les textes il est dit que la kafala prend fin si décès des deux kafils mais rien de prévu pour l’enfant dans la loi marocaine?
    Et en cas de divorce kafala confiée à l’un des deux? et l’autre il devient quoi? c’est dramatique.
    d’autres solutions? merci.

    bassmala
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    violette
    A vrai dire je ne comprends pas l’attitude des fondateurs de kafala.fr à répéter tout le temps “la kafala n’est pas une adoption”. Car en vérité, rien ne vous distingue de “vrais” adoptants qui font des démarches dans d’autres pays

    chacun d entre nous avant de faire sa kafala était bien au courant que celle ci n est pas une adoption car dans les pays musulmans l adoption est interdite dans la religion.
    la filiation ne peut être que biologique La 33e sourate du Coran dit : Allah « n’a point fait de vos enfants adoptifs vos propres enfants »

    je suis d accord avec l admin Pour ceux qui ne sont pas d’accord la solution et simple, tournez vous vers l’adoption internationale !

    violette
    Ajouté : il y a 8 années et 9 mois Réponse à : sans agrement

    Pour ma part je ne considère pas du tous la Kafala comme une adoption.
    Désolé, violette mais je respecte pour ma part la Kafala tel qu’elle islamiquement et moralement sans lien de filiation et je compte le dire a “mon enfant” Oui je peux dire mon enfant car je suis responsable physiquement et moralement de cet enfant.

    >>>> mais je suis d’accord avec cela, j’ai même déjà expliqué cette situation à mon fils puisque je lui ai dit que le nom de sa maman était “Aicha”, je lui ai expliqué déjà comment il était venu au monde, et quand il me dit qu’il était dans mon ventre, je lui dis “non” et je lui ré explique.

    Mais malgré tout, n’est ce pas une “pirouette” quand tu dis “mon enfant”, puisqu’il ne l’est pas?
    S’il vous appelle “papa” et “maman” et non pas “tonton” et “tata”, dans ce cas vous vous rapprochez plus de parents adoptants, du moins me semble t il.

    Pour ceux qui ne sont pas d’accord la solution et simple, tournez vous vers l’adoption internationale !

    >>>>> mon message contenait bien d’autres questions, notamment sur les actions à mener auprès des officiels, sur les points de vue représentés par l’association kafala.fr etc.

    C’est cela dont je voulais discuter. Tu vois par ex. Veroaz est inquiète de ce qui pourrait arriver à son enfant. il se trouve que le statut de la kafala est assez protecteur au Maroc, mais bien moins en France, où il est reconnu pour moins que ce qu’il est dans le pays d’origine de nos enfants. Pour ma part oui je souhaite faire une adoption simple, mais cela ne veut pas dire que je ne respecte pas la kafala !

    Je cherche à savoir quelles sont les choses qui protégeraient le mieux nos enfants et par quel moyen y arriver dans le dialogue avec les interlocuteurs francais.

    Amicalement
    violette

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.